Vous pensez au suicide? Veuillez téléphoner sans frais au 1-833-456-4566 (Au Québec : 1-866-277-3553), ou visitez www.crisisservicescanada.ca/fr.

Le récit de Reid

Les contacts humains sont vitaux pour bien aller

Reid est travailleur social à la retraite, aîné métis et être humain. Et ses trois identités sont fortement intégrées.

Survivante des pensionnats, sa kookum (« grand-mère », en langue crie) est toujours avec lui, « assise sur son épaule » pour le guider. Reid porte également dans son cœur Tom et beaucoup d’autres jeunes qu’il a soutenus au fil de ses décennies de carrière.

Tom est un jeune homme atteint de schizophrénie qui croyait être entouré de démons. Reid a travaillé étroitement avec lui. Il lui a enseigné à jouer du tambour et l’a aidé à fabriquer son propre tambour à main. Alors qu’il risquait par le passé de se suicider, Tom est en vie aujourd’hui. « Il protège ce tambour de tout son cœur. C’est ce qui le met à l’abri du danger. »

Reid estime que des relations humaines étroites et positives sont essentielles à la protection et à la promotion de la santé mentale. Mais les approches thérapeutiques conventionnelles ne tiennent pas toujours compte de l’importance des liens.

« Le système de santé mentale ne fonctionne pas pour beaucoup des miens », affirme Reid en évoquant les personnes autochtones au Canada. « Tu ne peux pas débarquer avec ton statut d’expert et penser tout arranger », explique-t-il, en ajoutant qu’un conflit de compétence nuit aussi à la situation. « Je me fiche que notre santé mentale soit de compétence provinciale ou fédérale : il faut prendre soin des personnes. Il n’y a vraiment aucune raison que nous ne réussissions pas à fournir de meilleurs services de santé mentale à tout le monde au Canada, peu importe où nous vivons. »

Le nom spirituel de Reid est Wâpi-maskwa (soit « Ours blanc » en cri). Il le porte fièrement, jusque sur sa plaque d’immatriculation.

« Un jeune homme est arrivé vers moi en courant :

— Es-tu Ours blanc?

— Oui.

— Mon nom spirituel est Petit ours blanc. Sommes-nous frères?

— Nous pourrions certainement l’être. »

Cette conversation résume bien la personnalité de Reid. Il a 71 ans et vit à Winnipeg.

Apprenez-en plus sur la campagne Pour des soins de santé mentale gratuits et maintenant, de l’Association canadienne pour la santé mentale, au www.SanteMentaleMaintenant.ca

Partager cet article

Inscrivez-vous pour diffuser ce message :

Soins de santé mentale gratuits maintenant!

Consent(Nécessaire)
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Découvrir d’autres récits

Le récit de Juanna

En 2014, Juanna s’est, comme elle le dit, écroulée. « Je travaillais, je prenais des vacances. Je menais vraiment une vie […]

Lire la suite

Le récit de Bill

Revenir après avoir été si près de la mort. Bill a fait 8 tentatives de suicide. Il se dit tout de […]

Lire la suite

Le récit de Jillian

Jeune et en désarroi La pandémie a fait des ravages chez les jeunes. Et notamment chez Jillian. « Je vis de […]

Lire la suite