Vous pensez au suicide? Veuillez téléphoner sans frais au 1-833-456-4566 (Au Québec : 1-866-277-3553), ou visitez www.crisisservicescanada.ca/fr.

Les problème$ de santé mentale

Notre système n’est pas vraiment un système en soi

Les gens racontent leurs histoires liées à la santé mentale à Margaret Eaton, cheffe de la direction nationale de l’Association canadienne pour la santé mentale, et elle leur en est très reconnaissante. Toutefois, des thèmes communs se dégagent de ces histoires depuis le début de la pandémie, et ils sont troublants : le coût élevé et la difficulté, voire parfois l’impossibilité, d’obtenir des soins de santé mentale.

« J’ai entendu des histoires déchirantes de parents d’adolescents atteints de troubles de l’alimentation qui sont sur des listes d’attente pour suivre une thérapie. Une femme m’a raconté à quel point il est difficile de simplement essayer de faire en sorte qu’un membre de leur famille reste en vie alors que tout ce qu’il ou elle souhaite, c’est d’en finir. », explique-t-elle.

Malheureusement, il n’est pas inhabituel, au Canada, d’entendre parler d’une personne qui s’est présentée à l’urgence d’un hôpital en raison de pensées suicidaires et qui a simplement été renvoyée chez elle un peu plus tard, sans plan ni aide. De nombreuses personnes aux prises avec une dépendance ou un problème de consommation de substances qui cherchent de l’aide découvrent bien vite qu’elles sont incapables de couvrir les coûts des programmes qui leur sont offerts.

Chaque année au Canada, 1,6 million de personnes ont des besoins en matière de soins de santé mentale non comblés. Et la pandémie n’a fait qu’empirer la situation; la prévalence des idées suicidaires a augmenté, tout comme la consommation d’opioïdes et d’autres substances et les sentiments d’anxiété.

« Notre prétendu système de soins de santé mentale n’est réellement pas un système du tout; c’est un assemblage hétéroclite de soins privés, de soins en milieu hospitalier et de soins communautaires qui répond de manière inadéquate à nos besoins grandissants en matière de soins de santé mentale », affirme Margaret. « D’autres pays du G7 fournissent des soins de santé mentale gratuits dans le cadre de leur régime public, et nous pouvons le faire aussi. »

La pandémie nous a montré que nous sommes capables de prendre des mesures extraordinaires pour soutenir les Canadiennes et les Canadiens.

Margaret et l’ACSM réclament un système dans lequel la santé mentale est toujours couverte et dans lequel les coûts ne sont jamais un obstacle à l’accès aux soins, peu importe où nous vivons, et peu importe qui nous sommes.

« Faisons en sorte que toutes les personnes qui résident au Canada aient droit à des soins de santé mentale gratuits, de grande qualité et faciles d’accès. »

Partager cet article

Inscrivez-vous pour diffuser ce message :

Soins de santé mentale gratuits maintenant!

Consent(Nécessaire)
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Découvrir d’autres récits

Le récit de Reid

Les contacts humains sont vitaux pour bien aller Reid est travailleur social à la retraite, aîné métis et être humain. […]

Lire la suite

Le récit de Fiona

Dans les communautés éloignées, l’absence de soins est souvent la norme. À moins de sortir son portefeuille. En 2003, la […]

Lire la suite

Le récit de Bill

Revenir après avoir été si près de la mort. Bill a fait 8 tentatives de suicide. Il se dit tout de […]

Lire la suite